Oradour : le retour !

Dernière étape avant le retour. Un voyage dans l'éléphant qui se rafraîchit et nous arrose au passage. Un vrai bonheur par la chaleur de ce mercredi !

 

Les 3ème Prépa pro à Oradour : le retour - Mai 2017
« 1 de 4 »

Oradour : atelier équestre, coordonner son groupe et avoir confiance en soi

On a participé à 2 ateliers équestres.
Le premier avec Chloé, on était 8 et on devait diriger à la voix 4 poneys pour les regrouper tous dans un enclos. Il faut pour réussir cela avoir confiance en soi et une intention positive car les poneys ont un sixième sens. Ils sentent nos émotions c'est à dire que s'ils sentent que l'on a peur, ils ne tiennent pas compte de nous. En plus il faut être coordonné, les chevaux sont solidaires pour les faire agir, il faut aussi être solidaires entre nous.
Avec Xavier, on a appris à contrôler un cheval à l'intonation de la voix. Il fallait le faire aller au pas, au trot et le récompenser grâce à une carotte. Pour le faire venir au milieu il faut de la confiance en soi et de l'autorité. On a appris que les animaux peuvent ressentir nos émotions.

Simon – 3ème Prépa pro – Mai 2017

Les 3ème Prépa pro à Oradour : atelier équestre - Mai 2017
« 1 de 6 »

Les enfants d’Oradour

Les enfants ne devraient pas mourir et pourtant ce jour là ils ont été tués. Ils étaient tous à l'école car c'était le jour de la visite médicale. Les nazis sont allés les chercher dans les écoles. Ils ont rejoint le reste de la population sur la place du champ de foire. Ils étaient accompagnés des instituteurs et des institutrices. Certains ont retrouvé leurs parents sur la place. Ils vont être emmenés dans l'église avec les femmes. Dans le mémorial, les encriers de l'école sont exposés, ils témoignent de la présence des enfants. Dans une autre vitrine, on peut voir des jouets : de la dînette, un petit âne, un lit de poupée, une petite pelle... Les enfants n'auraient jamais dû vivre ça. Ce n'est pas juste.

Clément - 3ème Prépa pro - Mai 2017

Les 3ème Prépa pro à Oradour : les encriers des enfants - Mai 2017

Oradour : sa destruction

Une ville fantôme.
Dans l'église, les femmes et les enfants ont été emprisonnés et brûlés vifs par les nazis le 10 juin 1944. C'est aujourd'hui une église à ciel ouvert. En y entrant on a vu les impacts de balles sur la porte et sur les murs et la cloche fondue à cause de l'incendie provoqué par l'explosion d'une bombe. En voyant cela on se met à la place des personnes qui ont vécu cela. Une seule femme a survécu en fuyant par un vitrail.

Najda - 3ème Prépa pro - Juin 2017

Les 3ème Prépa pro à Oradour - Mai 2017
« 1 de 3 »

Photos : Damien - 3ème Prépa pro - Mai 2017

Les 3ème Prépa pro sur la route d’Oradour !

Parcours guidé sur l'île de Nantes à la découverte des oeuvres d'art et du passé industriel de ce quartier.

Les 3ème Prépa pro sur la route d'Oradour - Mai 2017
« 1 de 3 »